En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
  MIEUX APPREHENDER LE PRESENT POUR MIEUX ANTICIPER L'AVENIR   

Blog - Géostratégie


Nombre de membres 7 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   

Les évènements du Caucase et l'approvisionnement énergétique  -  par Contact

Parmi les causes des récents évènements entre la Géorgie et la Russie, figure la volonté de cette dernière de témoigner que la Géorgie ne représente pas une alternative sérieuse pour le transport des marchandises qui alimente toute la région caucasienne, jusqu'à l'Aie Centrale, et pour les approvisionnements en hydrocarbures et en gaz en provenance de la région de la mer Caspienne. L'occupation des ports de Poti, port militaire, et de Batoumi, port de marchandises avec un terminal pétrolier important, hypothèque l'activité maritime et prive la Géorgie de  rentrées financières. Par ailleurs, ces évènements font peser l'incertitude sur l'exploitation de l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (TBC), qui vient tout juste d’être inauguré, et transporte déjà plus de 1% de la production mondiale de pétrole, de la Caspienne vers l’Europe, en réduisant les exportations russes vers le marché occidental ; une vraie menace pour la Russie qui fait ainsi pression afin que les projets de nouveaux oléoducs évitant son territoire soient abandonnés (voir la carte – Courrier International).

Ces évènements doivent à nouveau nous faire prendre conscience, nous Français, mais aussi tous les pays européens et les anciennes républiques soviétiques de l'importance de la Russie dans nos approvisionnements énergétiques (voir la carte – Courrier International ) : 20% de nos approvisionnements pour le gaz et 13 %, pour le pétrole.

Les documents officiels Français indiquent pour notre pays un taux d'indépendance énergétique global d'environ 50,4 % (2007) considérant la production d'électricité primaire, notamment nucléaire, comme "nationale" (taux d'indépendance : 104 % !). C'est évidemment oublier l'approvisionnement en uranium, certes mieux réparti sur la planète mais sur lequel pèse néanmoins de lourdes incertitudes (voir les évènements du Gabon). Et le développement annoncé du nucléaire à travers le monde ne peut faire qu'augmenter les tensions…

Les enjeux géopolitiques et géostratégiques liés aux approvisionnements énergétiques n'ont pas fini d'agiter notre planète !

Lire la suite Lire la suite

Parmi les causes des récents évènements entre la Géorgie et la Russie, figure la volonté de cette dernière de témoigner que la Géorgie ne représente pas une alternative sérieuse pour le transport des marchandises qui alimente toute la région caucasienne, jusqu'à l'Aie Centrale, et pour les approvisionnements en hydrocarbures et en gaz en provenance de la région de la mer Caspienne. L'occupation des ports de Poti, port militaire, et de Batoumi, port de marchandises avec un terminal pétrolier important, hypothèque l'activité maritime et prive la Géorgie de  rentrées financières. Par ailleurs, ces évènements font peser l'incertitude sur l'exploitation de l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (TBC), qui vient tout juste d’être inauguré, et transporte déjà plus de 1% de la production mondiale de pétrole, de la Caspienne vers l’Europe, en réduisant les exportations russes vers le marché occidental ; une vraie menace pour la Russie qui fait ainsi pression afin que les projets de nouveaux oléoducs évitant son territoire soient abandonnés (voir la carte – Courrier International).

Ces évènements doivent à nouveau nous faire prendre conscience, nous Français, mais aussi tous les pays européens et les anciennes républiques soviétiques de l'importance de la Russie dans nos approvisionnements énergétiques (voir la carte – Courrier International ) : 20% de nos approvisionnements pour le gaz et 13 %, pour le pétrole.

Les documents officiels Français indiquent pour notre pays un taux d'indépendance énergétique global d'environ 50,4 % (2007) considérant la production d'électricité primaire, notamment nucléaire, comme "nationale" (taux d'indépendance : 104 % !). C'est évidemment oublier l'approvisionnement en uranium, certes mieux réparti sur la planète mais sur lequel pèse néanmoins de lourdes incertitudes (voir les évènements du Gabon). Et le développement annoncé du nucléaire à travers le monde ne peut faire qu'augmenter les tensions…

Les enjeux géopolitiques et géostratégiques liés aux approvisionnements énergétiques n'ont pas fini d'agiter notre planète !

Fermer Fermer

Publié le 23/09/2008 ¤ 21:55   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques

Déplier Fermer Solaire

Déplier Fermer Pétrole

Déplier Fermer Géostratégie

Déplier Fermer Environnement

Déplier Fermer Energies

Déplier Fermer Eau

Déplier Fermer Développement durable

Déplier Fermer Climat

Déplier Fermer Biodiversité

Déplier Fermer Biocarburants

Derniers billets

Derniers commentaires

Calendrier du blog